Lexique

Le lexique de l'imprimeur

Accordéon (pliage) : Forme de pliage en zig zag.

Accroche : Titre d’une page qui attire l’attention et capte l’attention du lecteur.

Amalgames : fait de réaliser sur la même feuille de papier des impressions de produits différents pour en réduire le coût d’impression.

Aplat : Impression en teinte unie d’une partie ou de la totalité de la feuille, dans le cas d’aplat jouxtant les côtés de la feuille, il faut prendre des dispositions pour assurer un bon massicotage en faisant dépasser l’aplat de 2mm minimum par rapport aux traits de coupe.

Approche : Espace existant entre deux lettres. En fonction des besoins il est possible de modifier cet espace.

Arrachage : Phénomène consistant dans la détérioration de la surface de la feuille de papier par arrachage de particules. Ce phénomène peut particulièrement se produire sur les couchés lié à un défaut de couchage.

Assemblage : est le fait de réunir par superposition des documents, il peur s’agir de cahiers, de fiches ou de tout autre document.
Bascule : En impression, la bascule, comme son nom l’indique, consiste à retourner le papier suivant l’axe de symétrie de l’imposition lorsque celui-ci est perpendiculaire au grand côté du papier (basculage, basculer).

B.A.T. : Bon à Tirer. Dernière épreuve de contrôle soumise au client pour acceptation. L'accord du signataire engage sa responsabilité pour la suite de la fabrication.

Bas-de-casse : Nom des minuscules. Terme hérité de la typographie, sachant que la casse était une sorte de tiroir dans lequel étaient rangées les lettres en plomb, les minuscules se trouvant dans la partie basse de ce tiroir.

Benday : Image obtenue par la superposition de trames de valeurs différentes et en utilisant des couleurs soit primaire soit Pantone (tons directs).

Bichromie : Impression en 2 couleurs.

BITMAP : Format d'image numérique.

Blanchet : Feuille de caoutchouc sur laquelle se reporte la plaque d’impression et qui se reporte elle-même sur la feuille de papier.

Blanchir : Ajouter du blanc dans un pavé de texte. On peut soit interligner (augmenter l’espace entre les lignes) soit blanchir (mettre du blanc entre les mots voir entre les lettre).

Bold : Terme anglais définissant un caractère en 'gras'.

Brochage : Façonnage de plusieurs cahiers pour les réunir et obtenir une brochure sous couverture papier. (voir Reliure)

Cadrage : Délimitation des parties d’un document à conserver. Il s’agit le plus souvent de redonner une autre présentation à une photo.

Cahier : On entend par cahier l’ensemble des pages tenant dans une même feuille de papier et imprimée dans un seul passage en machine et qui une fois pliée permet la lecture du texte dans le bon ordre.

Calage : préparation d’une machine de façon à la rendre propre à exécuter un travail déterminé.

Calibrage : Action de compter les caractères d’un texte pour en mesurer le volume.

Capitale : Lettre majuscule.

Carte : Carton mince de qualité supérieure. Le terme carte s’applique en général à des grammes supérieurs ou égal à 250 grs.*

Cartonnage : Produit obtenu après divers traitement du carton.

Cartouche : espace réservé pour placer une annotation particulière. On utilise le cartouche en réserve par exemple pour permettre la pose d’un tampon dans un à plat de vernis.

Césure : Coupure d’un mot en fin de ligne.

Chasse : Largeur d’un caractère.

Chemin de fer : Terme employé pour désigner le récapitulatif schématiser de toutes les pages d’ un document relié.

Chromiste : Spécialiste capable d’effectuer la retouche des couleurs dans les sélections (représentations de photographies couleurs).

Cliché : Plaque ou bloc de métal gravé en relief ou en creux suivant le procédé ou l’utilisation (Un cliché de dorure à chaud est gravé en relief, un bloc pour l’impression en gravure est gravé en creux).

CMYK ou CMJN : Désigne les 3 couleurs primaires et le noir d’une impression en quadrichromie (impression des photos couleurs). CMYK = Cyan, Magenta, Yellow, et K pour Black – CMJN = Cyan, Magenta, Jaune et Noir (voir couleurs primaires).

Coefficient de trame : Valeur de 3 à 100 en pourcentage représentant la grosseur du point de trame. 100% correspond à l’aplat.

Composition : Fait d’assembler les lettres pour construire les mots et les phrases.

Compte fils : Loupe à fort grossissement destinée à observer les points de trame et le repérage des couleurs.

Copie : Ensemble des instructions données par le client en matière de texte.

Corps : Hauteur totale d’un caractère. Cette hauteur est entendue, par analogie avec les caractères en plomb talus de la lettre compris. Ce qui veut dire que les lettres hautes et les lettres basses sont déterminantes dans la valeur du corps. L’unité de mesure est le point.

Corrections d’auteur : Corrections dont l’origine ne provient pas d’une erreur de composition mais du choix de l’auteur de modifier son texte.

Couché : Qualité de papier adaptée à la reproduction d’images en couleurs.

Couleurs : Il existe plusieurs types de couleurs :
Les couleurs primaires,
Les « pantone » ou tons directs
Les couleurs primaires – Il existe trois couleurs primaires qui se situent aux extrémités et au centre du spectre solaire (Cyan – Jaune – Magenta) l’addition de ces couleurs en jouant sur les pourcentages de trame devrait donner tous les tons existants dans la nature. L’imperfection des moyens matériels utilisés ont amenés à l’utilisation d’une nouvelle couleur pour renforcer les contrastes, le noir.
Les « Pantone ou tons directs » PMS – Sont des tons directs ce qui veut dire que leur composition est toujours identiques et qu’ils renvoient toujours les mêmes longueurs d’onde vers l’œil humain. Leur utilisation facilite les échanges entre client et imprimeurs. Définir ses couleurs en valeur pantone donne l’assurance d’un suivi des couleurs.

Croisé : Pli croisé, défini un pli dont l’axe est perpendiculaire au pli précédent.

Cromalin : Épreuve contractuelle en couleur destinée à valider un document avant l’impression et pouvant servir de bon à tirer.

C.T.P. Ou Computer To Plate :Périphérique informatique d'écriture permettant de réaliser les plaques servant à l'impression à partir d'un fichier envoyé.
Décalé : Pli décalé, pli parallèle à intervalles irréguliers.

Découpe : Terme générique définissant l’acte d’exécuter des découpes dans une feuille de papier. Il y a plusieurs techniques de découpe qui sont fonction des caractéristiques du découpage souhaité.

Découpe à l’emporte pièce (pièce en fonte d’acier épousant la forme de la découpe (busch)
Découpe par gravure en relief de cylindre d’acier, généralement utilisée dans les étiquettes adhésives en rouleau.
Découpe au moyen de filets formés à la demande et incrustés dans une plaque de contre plaqué qui les maintient en place. Peuvent être ajoutés des filets raineurs qui vont faciliter le pliage (chemises).
Découpe entre cuir et chair, essentiellement utilisée pour la découpe des papiers adhésifs.

Défonce : Suppression d'une surface de fond pratiquée dans un fond de couleur, afin d'afficher le papier, ou d'éviter la superposition de couleurs. Suppression d'une surface de fond ; soit suivant la forme d'un élément à incruster (incorporation), soit pour laisser un élément imprimé (réserve). Par exemple, pour faire apparaître du texte noir sur un fond rouge, on "défonce" le rouge ou on met le noir en "réserve".

Dépôt légal : L’imprimeur se doit de déposer au profit des collections nationales tous les imprimés qu’il édite à l’exclusion des travaux de ville.

Document d’exécution : Original destiné à la reproduction photographique, par extension, fichier contenant tous les éléments nécessaires à l’exécution d’un travail.

Dorure : Procédé qui consiste à déposer une feuille d’or aux endroits choisis d’une feuille de papier. Cette opération est réalisée sur un machine équipée d’un marbre chauffant. On interpose entre la feuille de papier et la matrice chauffée une bande de papier or qui est collée et découpée par pression entre la feuille et le cliché.

Dos : Côté du pli d’un document.

DPI : Dots Per Inch (pixels par pouce). Nombre de pixels sur 2.54 cm (pouce anglais), permettant d'exprimer la résolution d'une image. Une image affichée sur un écran est de 72 dpi, une image destinée à l'impression est généralement de 300 dpi.

Drapeau : Composition en drapeau, composition dont le texte est aligné soit à droite soit à gauche avec des lignes inégales.
Empattement : Barre située en haut et en bas d’un jambage. Le Times est un caractère à empattement. TIMES

Encart : On désigne par encart tout élément imprimé qui ne fait pas partie de la structure de la brochure dans laquelle il est inséré. En règle générale leurs dimensions sont inférieures ou égales à celle de la brochure, sauf cas particulier demandant un emballage particulier. Ces encarts peuvent être traités de différentes façons : Les encarts jetés – qui sont mis à l’intérieur de la brochure soit à n’importe qu’elle page soit au contraire à une page présélectionnée. Les encarts brochés – qui sont reliés suivant le même procédé que la brochure. Les encarts collés – dans ce cas il s’agit le plus souvent de liflets ou d’échantillons de produit qui accompagnent une page de publicité. Il faut savoir que ces encarts ne peuvent être déposés que sur la première page d’un cahier et qu’il y à des contraintes de poids à respecter (l’encart doit peser moins lourd que la moitié du cahier sur lequel il est collé.

Encarter, Encartage : Mettre un encart dans une brochure – Plus largement, action de mettre des cahiers les uns dans les autres de telle sorte que cette opération effectuée il soit possible d’exécuter une piqure pour les relier entre eux.

Encoche : Découpes sur les pages de débuts de chapitre pour faciliter la recherche dans une brochure, aussi appelées coup de pouce lorsqu’elles sont en forme de demi cercle.

Epair : Vue du papier regardé par transparence pour juger de son opacité.

Epreuve : Présentation en PDF d’une page ou d’une composition pour contrôle par le client.

Estampage : Création d’une forme en creux sur une feuille de papier par pression à partir d’un cliché. L’inverse de l’estampage est le Gaufrage qui crée un relief.

Exécution : Création du document définitif.

Façonnage : Traitement des feuilles imprimées pour qu’elles correspondent à la forme souhaitée par le client (pliage, découpe, assemblage, encartage, piqure, couture, reliure, Pelliculage …

Fer à dorer : Bloc en bronze servant à dorer.

Fer à droite (fer à gauche) : Base d’alignement pour la composition en drapeau.

Fer à gaufrer : cliché avec contrepartie servant à exécuter le gaufrage.

Feuille de style : Modèle de disposition des éléments dans une page qui va servir de modèle pour toutes les pages d’un document.

Feuillet : élément simple représentant 2 pages et coupé au format du document final.

Fichier : Support informatique contenant tous les éléments constituants un document.

Fichier Flashable : Fichier réalisé en langage postscript, langage permettant de réunir dans un même fichier texte, image, police, couleur, etc.

Filet : Trois types de filets – Filets pour impression (typographie) en cuivre très peu utilisés aujourd’hui. – filets de découpe, lame d’acier servant à tracer la découpe telle que demandée par le client (voir découpe). – Filets de rainage, lame d’acier arrondie à son sommet dont l’emploi réside dans l’écrasement du papier sur l’endroit du pli. On appelle aussi filets les tracés exécutés sur les documents.

Filigrane : Dessin réalisé au moment de la fabrication du papier en écrasant la pâte à l’aide d’un cliché. Le filigrane est visible surtout par transparence.

Flashage : Fait de transposer les indications d’un fichier numérique sur une surface quelconque. Les plaques offset sont obtenues par flashage.

Flexographie : Procédé d’impression à partir de clichés souple utilisé surtout pour la fabrication des emballages.

Folio : Chiffre donnant le numéro d’ordre de la page.

Foliotage : fait de numéroter les pages.

Fond perdu : Impression dépassant la surface de la page façonnée. Cette impression doit dépasser les limites de la page façonnée de 2 mm minimum pour assurer un bon massicotage.

Fond Tramé : Il s’agit d’une surface imprimée obtenue par l’application d’une trame d’une densité quelconque. La couleur d’un fond tramé peut être obtenue à l’aide de plusieurs couleurs avec des densité de trame différentes. (voir trame)

Format : (Le format est un terme technique qui définit les dimensions d’un document. Elles s’expriment en mettant en premier la largeur du document et ensuite sa hauteur. L’unité de mesure est le millimètre). Si la largeur est plus petite que la hauteur nous sommes dans un format à la française ou portrait qui relève plus tôt du langage des photographes. Si c’est la largeur qui est la plus grande, alors nous sommes dans un format à l’italienne ou paysage. Format fermé : correspond à la dimension de l’imprimé tous les plis refermés. Format ouvert : correspond à la dimension de l’imprimé tous les plis dépliés.

Les formats définis dans la fenêtre du menu déroulant sont des dimensions correspondant à des formats usuels. Par autres on entend tout autre format souhaité par l’acheteur (ce format sera défini dans le menu déroulant au moment utile pour le calcul du prix).

Les formats ont été normalisés, mais les formats traditionnels en imprimerie varient quelque peu des valeurs de la norme. La plus utilisée est la norme ISO. Il faut savoir que pour obtenir un 210×297 imprimé il est nécessaire de disposer de surfaces en plus qui seront supprimées au moment de la coupe définitive du papier. C’est ainsi que l’imprimeur qui aura à imprimer du 210×297 utilisera des formats de papier allant du 320×450 au 650×920. Il pourra en fonction de la quantité commandée loger soit 2 poses soit 8 poses dans chaque feuille. Cette opération est désignée sous le terme imposition.

Gabarit : Tracé d’une grille de mise en pages à l’origine sur papier actuellement sur écran. Ce gabarit donne les marges de tête et de côté habituellement utilisées.

Gâche : Papier perdu à l’occasion d’incidents lors de l’impression. On compte en moyenne 2 à 3% de gâche pour un tirage en quadrichromie. A ne pas confondre avec la passe qui représente le papier utilisé pour le réglage des machines.

Gamme : Tirage d’essai d’une photogravure en quadrichromie. La gamme se compose du tirage de chaque couleur primaire et du tirage en quadrichromie. Leur utilisation tend à disparaître du fait des machines 4 couleurs et plus qui permettent en un seul passage d’obtenir le tirage en quadrichromie. La gamme était indispensable lorsqu’on imprimait sur des machines 1 ou 2 couleurs. Elle permettait à chaque tirage de comparer avec le rendu voulu par le photograveur. Epreuve du rouge (tiré en premier) Epreuve du rouge (M) + bleu (C) (le bleu venant en deuxième position) + jaune (j) + Noir (N).

Gaufrage : Procédé consistant à créer des zones en relief sur une feuille de papier par l’usage de cliché en relief avec une contrepartie en creux. Le gaufrage est l’inverse de l’estampage qui crée des zones en creux.

Grain : Etat de la surface du papier caractérisé par un touché rugueux. Les papiers à grain sont des offset de belle qualité ayant pour vocation de recevoir des textes. Les papiers à grain ne sont pas adaptés à la reproduction de photos couleurs.

Graisse : Epaisseur du dessin d’une lettre. On caractérise la graisse d’un caractère par maigre pour le plus fin, demi-gras (book), gras (bold), extra gras (extra bold).

Grammage : Poids du papier. Le grammage d’un papier correspond au poids d’une feuille d’un mètre carré. Il y a une relation directe entre l’écrasement de la feuille (calandrage) et le poids de celle-ci, plus un papier est calandré plus il est fin et plus il pèse lourd au m².

Gravure : Fait de gravé une plaque de métal avec un burin. Par extension ce terme c’est appliqué au phénomène photographique en imprimerie, Photogravure. Aujourd’hui, la numérisation des textes et des images a remplacé les procédés photographiques, mais on persiste à utiliser le terme gravure pour désigner la matérialisation des documents provenant de fichiers numériques. Par exemple : graver une plaque (ce qui correspond à la création d’une plaque offset par l’intermédiaire du CTP(computer to plate).

Grecquage : Entaillage du dos des cahiers d’une brochure reliée par collage. Le but est de permettre une meilleure adhésion de la colle. On prévoit à cet effet 3mm de marge sur chaque côté du pli.

Grisé : A plat dont l’intensité est diminuée par l’apport d’un tramé.

Habillage : Composition dont la forme est contrainte par la présence d’une illustration.

Héliogravure : Procédé d’impression particulièrement efficace dans la reproduction des couleurs (helios = soleil en grec) Essentiellement utilisé pour les gros tirages du fait du coût de la mise en place de la gravure.

Hirondelles : Traits de coupe. Comme leur nom l’indique les traits de coupe indiquent précisément l’endroit où la papier doit être coupé.

Hologramme : Image holographique transposée sur papier métallisé et restituant le relief de l’objet.

Holographie : Photographie laser en trois dimensions utilisant deux source d’image et permettant la restitution d’une image virtuelle en relief.

Homothétique : Qualité d’une image plane par rapport à une autre leur assurant d’être proportionnelle en réduction et en agrandissement.
Image de synthèse : Création d’une image directement sur ordinateur, sans apport extérieur.

Image numérique : Transformation d’une image photographique ou autre en fichier numérique.

Imposition : Organisation dans une feuille de papier donnée d’un ou plusieurs formats (dénommé pose) de telle sorte qu’il y ait le moins de perte de papier possible.

Incorporation/incrustation : Mélange de deux images. Cette opération a été largement facilitée par les logiciels d’infographie.

Infographie : Ensemble de toutes les techniques de création et de traitement électronique des images et des textes.

Inter lettrage : Espace entre les lettres d’un mot.

Inter lignage : Ajout de blanc entre deux lignes de texte.

Italienne : Voir format.

Italique : Lettre penchée. Les lettres droites s’intitulent « romain ».

Jaquette : Couverture souple, non reliée protégeant un livre relié ou broché.

Justification : Terme s’appliquant à la longueur d’une ligne d’un texte dont toutes les lignes sont exactement de la même longueur.

Kraft : Papier d’emballage très résistant.

Kromekote – chromolux : Marques de papier couché à la surface très brillant.

Laize : Largeur de la bande du papier en bobine.

Lettrine : Lettre de corps important placée au début d’un paragraphe.

Lézarde : Nom donné aux traces de blanc ayant cette forme dans un pavé de texte.

Ligature : Nom caractérisant les lettres liées ensemble telle que O et E.

Linéature : Nombre de lignes de points d’une trame par pouce.

Lithographie : Procédé d’impression utilisant les propriétés de la pierre calcaire. Capacité de garder l’eau pour les surfaces nues et au contraire accueillir l’encre grasse sur les parties marquées au crayon gras. Une feuille de papier sur la pierre, une pression et l’on obtient le dessin inversé. La lithographie est l’ancêtre de l’offset qui participe du même phénomène « équilibre entre l’eau et l’encre grasse.

Logotype : Représentation graphique d’une société ou d’une collectivité.
Maculage : Traces d’encre parasites au dos de l’impression crées par des excès d’encre au moment de l’impression.

Macules : Feuilles de passe utilisée pour les démarrages.

Magenta : voir couleurs primaires.

Main : Rapport entre épaisseur et grammage du papier. Un papier a de la main i il paraît épais et rigide en fonction de son grammage. La main est un unité de comptage du papier et correspond à 25 feuilles.

Maquette : Projet d’une édition.

Massicot : Outil pour la coupe du papier. Composé pour l’essentiel d’un presse papier pour éviter le glissement du papier et d’une lame dont la descente est animée d’un mouvement latéral. (porte le nom de son inventeur).

Moirage : Image parasite due à la superposition de 2 trames dont les angles d’inclinaison sont impropres. Inclinaisons standard des trames en quadrichromie. Noir à 90° le Bleu et le rouge à 30° de chaque côté soit 60 et 120° et le Jaune à 45°.

Montage : Mise en place définitive des textes et des images d’un document.

Mouillage : Groupes de rouleaux et réservoir de produit de mouillage ayant pour objet de maintenir sur la plaque le degré d’humidité nécessaire à une bonne impression.
Négatif : Image inversée.

Noir au blanc : Inversion des couleurs d’une image.

Numéroteur : Appareil servant à numéroter les imprimés en décomptant.
Œil : Partie de la lettre qui est imprimée.
Offset : (Voir lithographie) Le support est constitué d’une plaque en aluminium grené recouverte de laque gravée par un faisceau laser commandé par ordinateur. Comme en lithographie le principe de base réside dans l’équilibre eau/encre. Cette plaque se décalque sur une feuille de caoutchouc (blanchet) qui elle-même va se reporter sur la feuille de papier. Tous ces transferts se font grâce à un groupe de trois cylindres.

Ozalid : Épreuve réalisée à partir des plaques offset sur un papier spécial (diazo). C’est la dernière épreuve avant le tirage surtout exploitées pour les cahiers et la vérification des paginations après pliage.
Page : Côté d’un feuillet, le recto sur le dessus et le verso dessous.

Pagination : Numérotation des pages. Foliotage des pages.

Pantone ou PMS : voir couleurs.

PAO : (Publication Assistée par Ordinateur) Processus informatisé de mise en page ou de création de maquette.

Paquetage : Action de mettre en paquets.

Passe : Quantité de papier utilisée pour la préparation des machines. Il peut s’agir de la machine à imprimer mais aussi de toutes les machines de façonnage qui peuvent intervenir dans la fabrication d’un imprimé.

Pavé de texte : Bloc de lignes de texte représentant un ou plusieurs paragraphes.

Peluchage : Accumulation de fines particules en provenance du papier sur la forme imprimante (blanchet en offset).

Pelliculage : Application d’une fine pellicule de polypropylène ou d’acétate par collage sur la feuille de papier.

Perforage : prédécoupe d’une partie de la feuille par un ensemble de petits trous effectué par des aiguilles ou par des filets perforants. En cas de découpe le perforage se réalise en même temps.

Photogravure : Ensemble des techniques permettant la numérisation des éléments imprimant. Le terme a été conservé malgré que les procédés photographiques ne soient plus utilisés.

Piqûre : Mode de brochage consistant à relier des cahiers par des agrafes en métal.

Pixel : Surface de base de tout document informatique. La valeur du pixel est variable et se mesure en pixel par inch carré (DPI) moins il y a de pixels à l’inch carré et plus ceux-ci sont visibles.

Plaque : Feuille d’aluminium préparée pour l’impression que l’on fixe sur le cylindre d’une machine offset.

Pli : Il existe des natures de pli différentes :
Premier pli
Pli croisé (perpendiculaire au premier prix)
Pli parallèle (parallèle au premier pli)
Pli roulé (tous les plis sont parallèles en enroulant la feuille)
Pli accordéon (tous les plis sont parallèles et le pliage est inversé à chaque pli)
Pli portefeuille (tous les plis sont parallèles (3), les feuillets extérieures sont rabattus vers l’intérieur).

Point de trame : Plus petit élément d’une trame (voir trame).

Point (Didot) : Mesure typographique (0,3759mm).

Police : Ensemble des lettres et signes composant un caractère.

Pose : Représentation de la surface d’un document servant à l’aménagement de l’imposition.

Positif : Fil ou bromure ayant les mêmes caractéristiques que l’original – Contraire : Négatif.

Postcript : Langage informatique de description de texte et d’image.
Quadrichromie : Impression utilisant les 3 couleurs primaires + le Noir – CMJN ou CMYK. Il s’agit de 4 versions différentes d’une même image reportées sur 4 plaques offset et transférées sur une même feuille de papier en repérage. Chaque version représente la répartition d’une couleur dans l’image globale.

Rainage : c’est une opération dont l’objectif est de faciliter le pliage des papiers de fort grammage et d’éviter qu’ils cassent au pli. Cette opération est nécessaire surtout pour le pliage des couchés.

Rame : Unité de paquetage en papeterie. Une rame = 500 feuilles d’un format papier.

Ramettes : Concerne le paquetage d’un sous format de papier. 500 feuilles.

Recto : face d’une feuille de papier. Le recto est le premier côté a être imprimé. Le verso est l’opposé du recto soit le dos de la feuille.

Refente : exprime le fait de prendre un format de papier et de le diviser en plusieurs éléments pour en faire un format à imprimer.

Repérage : faire en sorte que les différentes couleurs imprimées sur une même feuille de papier se trouvent mise en place de telle sorte que la reconstitution de l’image globale soit parfaite.

Repiquage : Ajout d’informations différentes sur un même tirage. Exemple : une couverture sur laquelle devra figurer une série d’adresses différentes.

Réserve : (voir cartouche) Il s’agit d’un emplacement réservé dans un aplat (vernis réserve) ou d’un texte venant dans un plat en noir au blanc.

Résolution : Degré de Qualité de reproduction.

Retiration : Ce terme technique s’applique aux machines d’impression capables d’imprimer une feuille recto et verso en un même passage par retournement de la feuille.

Rogne : mise au format par coupe au massicot. Exemple : Rogne 4 faces, veut dire que le document a subi une rogne sur ses 4 côtés.

Rognure : déchets de papier après la rogne de documents.

Romain : Lettre avec des jambages verticaux, par opposition à l’italique (jambage penché).

Rotative : Machine à imprimer alimenté en papier par des bobines (en opposition avec la machine feuille alimentée par des feuilles.

Roulage : Se compte en nombre de tours. Correspond au nombre de tours machine réalisés pour effectuer une commande.

Routage : Action de préparer l’expédition en nombre de documents.

Scanner : Outil d’analyse de la couleur pour la décomposer en 4 fichiers (images) différents. Le scanner parcours l’image en analysant, pour chaque pixel la composant, la densité de cyan, de magenta, de jaune dont ils sont composés. Cette analyse permet de créer des images tramées pour chaque couleur.

Signe : Unité de comptage du texte.

Signet : Document imprimés servant à marquer une page.

Simili : Image tramée en 1 couleur.
Surfacé : Papier traité en surface pour éviter le peluchage (offset).

Tabloïd : Mot d’origine anglaise désignant un format de journal égal au 300 par 400 mm.

Taille-douce : Procédé consistant à graver une plaque de cuivre ou d’acier en creux, à encrer les creux et à nettoyer les surfaces plane. Ceci réalisé il ne reste qu’à placer une feuille de papier sur la plaque et à réaliser une forte pression. Pressé la papier va gonfler dans les parties creuses, se charger d’encre et ainsi reproduire le dessin de la plaque.

Tétière : Ensemble des éléments graphiques placés en tête de page et si besoin est répété à chaque nouvelle page.

Thermogravure : Imitation de la gravure réalisée en rependant de la poudre plastique sur une impression fraîche et après essuyage, en la passant sous une lampe infra rouge qui fait fondre la poudre.

Tierce : Feuille de tirage reconnue comme bonne et servant de modèle pour tout le tirage.

Timbrage : Taille douce à partir d’un bloc d’acier.

Tirage : Action d’imprimer. Chiffre de tirage = nombre d’exemplaires demandé.

Tirage à part : Tirage d’une partie d’un document après le tirage de l’ensemble. Trait : Document ne comprenant pas de demi-teinte.

Trame : Quadrillage servant à restituer les demi-teintes. (voir quadrichromie, pixel). La finesse d’une trame se définit par son nombre de ligne au pouce.

Trichromie : Impression à partir des trois couleurs primaires (voir quadrichromie).

Typographie : Procédé basé sur la composition des caractères lettre à lettre qui seront ensuite encrés sur la partie supérieure du caractère (œil) et reporté sur la feuille de papier. La typographie est à l’origine du développement de l’imprimerie.
Vectoriel (mode) : système de dessin à partir de vecteur dont l’avantage réside dans l’absence de déformations à l’agrandissement ou à la réduction.

Vélin : Peau de veau utilisée en reliure. En impression c’est un papier écriture de haute qualité.

Vergetures : Lignes parallèles apparaissant en transparence provenant de la forme du tamis de séchage de ce type de papier (fabrication ancienne).

Vernissage : Plusieurs type de vernis existent :
Le vernis machine – utilisé essentiellement pour protéger l’impression, sans recherche particulière de modification de la surface. Ce procédé est même utilisé pour accélérer le séchage des encres et permettre ainsi d’intervenir plus rapidement en brochage.
Le vernis Acrylique – lui aussi déposé en ligne sur machine nécessite un équipement particulier (groupe vernis). Brillant ou mat il a une action déterminante sur l’aspect de surface.
Le vernis UV – Très grande brillance peut se confondre avec un pelliculage. Le vernis UV s’applique de trois manières différentes. En machine équipée d’un sécheur à Ultra Violet, en vernisseuse hors machine, avec un machine sérigraphique. Les deux premières formules sont assez semblables quant’ au rendu, la dernière du fait du procédé donne une plus forte épaisseur à la couche et permet ainsi de jouer sur le relief en plus de l’aspect de surface.
Le vernis UV sélectif – Il s’agit de ne vernir que certaines parties d’une feuille. (Exemple sur les photos uniquement) On peut mettre un vernis sur un vernis brillant ou l’inverse. Il est aussi de passer un vernis UV sur un pelliculage et là aussi on profite de l’opposition entre le mat et le brillant.
Le vernis réserve – Le but du vernis réserve est de dégager un espace ou l’on puisse intervenir après façonnage, par exemple, mettre un tampon.

Verso : Voir recto.

Vitrophanie : Adhésif transparent imprimé à l’envers de telle sorte qu’il soit lisible une fois collé contre une vitrine.

Volet : Terme définissant les feuillets séparés par les plis. (dépliants 3 volets soit 6 pages, dépliant 4 volets pli portefeuille).

INSCRIPTION NEWSLETTER

Quelque soit votre secteur d'activité, suivez notre actualité, découvrez nos nouveautés,
et les dernières créations de notre service R&D

Livraison Rapide

gratuite en PACA
chargé de compte imprimerie bosshard

Chargé de compte

Dédié
devis imprimerie bosshard

Devis sur mesure

Sous 24h
information imprimerie bosshard

Conseil et SAV

Gratuits
reglement imprimerie bosshard

Choix du paiement

Comptant ou à la livraison